KHALIFA


Les temps sont difficiles pour les rêveurs mais Khalifa fait de la résistance au milieu du chaos !

Pour son nouvel album Hard times for dreamers, Khalifa a battu le rappel des troupes internationales et pour rêver, il a invité, Mad professor,  Winston Mac Anuff, Nambo Robinson, Sly and Robbie et Steven Marley Wright (I Jah Man) pour livrer douze titres fins et intenses.
Tout en élégance et délicatesse, la puissante section cuivre laisse place aux cordes, le tremolo d’une guitare lead 50’s se faufile entre les silences d’un « afro-beat » sorti des bas fonds, une ligne de basse dont Robbie Shakespeare a le secret nous conduit sans transition de Lagos aux faubourgs de Kingston, tout cela mené d’une voix de maître.

Hard times for dreamers, c’est le fruit des voyages et des découvertes à Oran, Ramallah, Kingston, Paris et Londres et le fruit du temps et des rencontres impromptues avec Sly & Robbie, Mad Professor, Tiken Jah Fakoly, Taxi Gang, Sugar Minott, Nambo Robinson, Steven Marley Wright et Paul Groucho Smykle,

Auteur et interprète depuis 1997, Khalifa ne conçoit pas sa musique comme un art cloisonné.
S’il puise son énergie aux sources du reggae, il dépasse les préjugés qui sont nos frontières intimes et va au-delà, dans la chanson française comme dans le blues ou la tradition nord-africaine. 

Sur scène, suivre Khalifa c’est prendre un billet business class pour Kingston via Oran en faisant une pause à Camden, London.
La scène, c’est son terrain, son domaine, c’est tellurique, c’est chamanique, et avec le crew du Positive Radical Sound,
c’est la promesse d’un temps où les rêves sont possibles.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut